Conseil Bien être

Je vous parlerai souvent  de mes grand-mères et vous les ferai connaitre   au travers de leurs recettes de santé et de bien être.

C’est en la mémoire d’Eugénie en particulier que j’ai choisi le nom « Âme- Lierre  » …

Le Lierre , cette plante qui » fleurit et fructifie à l’envers », au moment où toute la nature s’endort, le lierre est au meilleurs de sa forme donnant un miel délicieux à l’automne et offrant des baies aux oiseaux durant l’hiver.
Ma vie a été un peu comme cette liane , je suis née en un lieu et c’est en ce même lieu que je m’épanouis à présent à plus de cinquante ans dansla  vieille maison en pierre où je plante mes racines et qui appartenait à cette grand mère hors normes.

Ce soir je vais vous parler de…. la « Fomentation »

Nous avons presque tous oublié ce moyen de guérison c’est vrai , pourtant à côté des moyens modernes, la fomentation a encore sa place.
Non il ne s’agit pas là de fomenter une rébellion , non non sous ce terme il faut comprendre:Application locale et externe d’une médication chaude à des fins thérapeutiques.

Elle doit ses vertus au fait qu’elle permet l’application de la chaleur au moment opportun. Son action est si subtile et si pénétrante qu’elle peut atteindre n’importe quel organe , parce qu’elle met en jeu certains réflexes.

Les réflexes n’ont pas seulement pour résultats de produire des mouvements , ils produisent d’autres phénomènes , comme la dilatation des vaisseaux sanguins et l’appel du sang qui vient les gorger par application de la chaleur.

La fomentation convient particulièrement en cas de coliques , de douleurs pelviennes , de douleurs rhumatismales , de sciatique , de névralgie, de rhume,de bronchite , lorsque le diagnostic a déjà été posé.

L’emploi intelligent de la fomentation soulage la plupart des douleurs de n’importe quelle partie du corps et facilite grandement la guérison, une vieille couverture coupée en 4 morceaux peut faire l’affaire, il vous faudra aussi une grande bassine (pas en plastique) style à confitures.
Voici comment faire:

Le morceau qui restera sec est étendu bien à plat sur la table. Le morceau qui doit être plongé dans l’eau bouillante est d’abord étendu sur la table puis plié dans le sens de la longueur de manière à former une bande de 4 épaisseurs (si on le destine au dos), ou 3 épaisseurs si c’est pour une application sur l’estomac ou la poitrine.
On prend cette bande avec les deux mains , une main à chaque bout, on rapproche les deux mains l’une de l’autre , et la partie du tissus pendante est plongée jusqu’à quelques centimètres des mains dans une bassine d’eau en ébullition. Ensuite , en prenant soin que ‘eau chaude n’atteigne pas les mains , on tord au dessus de la bassine, pour éliminer autant d’eau que possible de la pièce de tissus ébouillanté.On étend alors à plat celle ci sur la bande sèche qui attend sur la table et on l’enveloppe dedans rapidement et on applique aussitôt!.
Pendant qu’une fomentation est appliquée on en prépare une seconde.
Un traitement comporte généralement 3 applications de 4 à 5 minutes chacune .
Plus la fomentation est large et épaisse et plus ses effets seront énergétiques . Ne pas mouiller le lit cependant.
Dès qu’on enlève la dernière fomentation on éponge la partie traité avec de l’eau froide . On essuie aussitôt et l’on frictionne.
Il faut tenir la personne au chaud et au repos pendant au moins une heure .

A l’occasion on peut remplacer la fomentation par une bouillotte ou une brique chaude , en intercalant dessous un linge humide et en couvrant le tout d’une flanelle sèche .
Rappelons pour terminer que les fomentations sont d’un grand secours en cas de douleurs .
Il faut réapprendre à s’en servir .

Le Lierre (Hedera helix L.),

de la famille des Araliaceae appelé parfois « drienne » , ses lianes ont toujours grimpé sur les murs de notre vieille bastide.
Quelle étrange plante qui » fleurit et fructifie à l’envers », au moment où toute la nature s’endort, le lierre est au meilleurs de sa forme donnant un miel délicieux à l’automne et offrant des baies aux oiseaux durant l’hiver.

Mais attention , les baies sont toxiques pour les humains, provoquant des troubles du système digestif tels que vomissements, diarrhées, ou des lésions plus graves.

Ce sont les feuilles fraîches ou sèches que j’utilise ici.

Celui que je vous présente vit sur nos vieux mur depuis près de 100 ans .

Contre la toux:

1 g de feuilles séchées
30 cl d’eau

Porter l’eau à frémissement et la verser sur les feuilles.
Laisser infuser 10 min.
Sucrer avec du miel de sapin ou de lavande.

Boire 2 tasses par jour, pour calmer la toux dont une au coucher.

Contre les corps aux pieds:

50 g de feuilles fraîches
75 cl de vinaigre de cidre

Mettre les feuilles de lierre dans un bocal et verser le vinaigre dessus.
Laisser macérer une quinzaine de jours, puis retirer les feuilles.

Appliquer ces feuilles, recouvertes de compresses imbibées de ce vinaigre, sur les cors au pied et les durillons.
Fixer avec un pansement.
Laisser agir 24 h.


Renouveler l’opération plusieurs fois jusqu’à disparition.

La Mélisse (Melisse officinalis)

offre sa beauté en ce printemps pluvieux. Chez nous elle pousse en grosses touffes derrière la ferme.Ses feuilles ovales et dentées sont alors d’un vert printanier et son parfum citronné reconnaissable entre tous est frais et guilleret.D’une manière étonnante elle va changer d’aspect au moment de sa floraison , ses feuilles vont prendre une couleur grisâtre et son délicieux parfum va se transformer en une odeur peu agréable de « punaise écrasée ».
Les abeilles aiment la Mélisse et autrefois on s’en servait pour recueillir les essaims et pour que les abeilles se sentent bien ,ne partent pas tout de suite , avant de les mettre dans la ruche en bois on frottait l’intérieur de la ruche avec des feuilles de Mélisse.
Quant aux moustiques son odeur les fait fuir.

La Mélisse a de nombreuses vertus: Calmante , digestive , stomacale, analgésique, antidépressive, emménagogue,cicatrisante…
C’est aussi un antispasmodique utile pour les femmes. Souvent réservée aux jeunes filles qui ont leurs premières règles elle est conseillée à tous les stades de la vie de femme.
Dans le Ventoux on dit:
Se lei femnas conneisiàn la vertut de la melisa, la metriàn dins sa chamisa » Car elle régularise les menstrues et aide à la circulation sanguine.
Attention toutefois à toujours demander conseil en cas de problème de maladie connue du foie et du système hépatique.

Voici ma recette de Sirop de Mélisse et Menthe poivrée.

4 douzaines de branches de Menthe poivrée fraiche
3 douzaines de branches de Mélisse citronnée fraîche (cela équivaut à un beau saladier de feuilles au total)
2kg de sucre de canne roux bio
2 litres d’eau
1 grande marmite et son couvercle.

J’utilise des bouteilles en verre à clapet style limonade.
Recette
Laver la menthe et la mélisse et effeuiller les branches .
Faire une infusion à froid en couvrant les feuille avec l’eau, laisser reposer quelques heures ,toute une nuit est encore mieux . Retirer les feuilles et les réserver dans une assiette.

Faire chauffer l’eau de cette infusion à froid et rajouter les herbes au moment de l’ébullition , retirer du feu et couvrir d’un couvercle.
Laisser infuser 10 minutes.

×
×

Panier