Les Plantes nos alliées éternelles

Depuis l’époque Néanderthalienne  datant  de 60 000ans (sépulture de shanidar en Iraq) l’usage  des plantes était thérapeutique mais aussi  Mystico –religieux.

La notion de remède fait référence au pouvoir de maintenir et restaurer l’équilibre, l’harmonie d’une personne, d’un lieu et surtout  d’une communauté.

Le bon état individuel est indissociable d’un bon état du groupe social, de la famille et réciproquement…

Pour les peuples premiers, pour les indiens encore aujourd’hui ce sont les plantes elles-mêmes qui enseignent aux hommes la façon de les utiliser.

Cette vision bouscule nos conceptions et nos représentations dans laquelle la Nature apparaît plutôt comme un objet à contempler.

Pour  faire simple : de la même façon qu’un être humain a un esprit , une énergie porteuse d’intention, chaque forme vivante a aussi un esprit , une énergie.

Les plantes permettent de « penser » la Nature et d’entretenir des relations de type fusionnelles avec  notre Mère Nature.

On a longtemps supposé que l’homme avait acquis son savoir –faire en matière de plantes médicinales principalement de manière empirique(en testant à l’aveugle).Les théories actuelles rejoignent notre réflexion précédente en attribuant au hasard de l’expérimentation humaine une toute petite part : la plante nous parlerait…

La sédentarisation depuis le Néolithique, la socialisation, ont fixé les bases d’une connaissance orale qui s’est  transmise à travers les siècles par l’intermédiaire des chamans, des sorciers, des  druides, des guérisseurs…

×
×

Panier